1 Objectifs

Ces camps proposent comme objectif de proposer des accueils collectifs de mineurs, des séjours, des camps et des activités qui allient sport, pratique artistique, détente, formation humaine et chrétienne et prière. Destinés en particulier aux enfants, adolescents et jeunes, ils sont ouverts à tous sans considération du milieu social ou culturel.

2 Convictions éducatives

Notre projet repose sur une anthropologie tripartite qui considère l’homme comme l’union indissoluble de trois composantes : le corps, l’âme et l’esprit. De cela découle une conception de l’éducation qui recherche le développement intégral du jeune en prenant en compte ses dimensions physiques, intellectuelles, sociales et spirituelles.

Cette éducation requiert l’acquisition d’une authentique liberté, comprise comme la capacité de rechercher ce qui est bon, de le vouloir et de s’engager pour le mettre en œuvre. La vie en collectivité est un lieu privilégié pour l’apprentissage d’une authentique citoyenneté.

Conformément à l’Évangile, la priorité éducative reste la croissance dans l’amour sous toutes ses formes visant à développer l’estime de soi, l’amour du prochain, le respect des autres, l’engagement pour le bien commun et l’amitié avec Dieu.

3 Contexte général

Beaucoup d’enfants et adolescents qui fréquentent les paroisses, les aumôneries de l’enseignement public, l’enseignement catholique les mouvements chrétiens, ainsi que leurs parents, sont désireux d’approfondir leur foi et leur vie spirituelle et apprécient de pouvoir le faire dans un cadre de vacances, détendu et amical.

Pour l’animation de ces activités, on constituera des équipes d’animation composites mêlant des animateurs diplômés, dans le respect des normes des accueils collectifs de mineurs, des adultes bénévoles, religieux, prêtres et laïcs. On veillera à la présence de jeunes adultes dans ces équipes, en les invitant à s’ouvrir à des formations et engagements autres (BAFA, animations.)

Par égard pour les familles et dans un souci de les impliquer, on veillera à la plus grande transparence sur le contenu des activités proposées, et dès que cela semblera profitable, on associera les familles aux démarches.

4 Axes, choix pédagogiques et moyens

4.1 Ouverture à tous et simplicité de vie

    • On cherchera à réduire autant que possible le coût des activités en adoptant de préférence les solutions les plus économiques. On évitera les loisirs onéreux pour manifester que des activités simples peuvent donner autant de plaisir.
    • Pour les familles qui connaissent des difficultés financières, on proposera, au cas par cas et selon les possibilités, une diminution de tarifs ou un échelonnement des paiements.
    • Les camps sont ouverts à tous, catholiques ou non, pourvu que le jeune soit en accord avec le projet du camp et désireux d’approfondir la foi chrétienne. On veillera dans la communication à faire apparaître clairement cette dimension.
    • On valorisera la cohérence entre le choix affiché d’un mode de vie simple et les gestes du quotidien de respect de l’environnement et de refus du gaspillage.

4.2 Développement physique

  • On organisera quotidiennement des activités sportives ou de plein air. On recherchera moins la performance que le plaisir du jeu, la coopération et le soutien des plus faibles.
  • Les activités sportives ne seront pas présentées comme un seul moyen de détente ou de plaisir. Elles véhiculent de riches valeurs et participent à la formation d’une personnalité équilibrée. On mettra en évidence le lien entre ces activités et les temps de formation, d’échange ou de prière vécus par ailleurs.

4.3 Développement intellectuel

  • Des temps de formation devront permettre aux jeunes de devenir des chrétiens conscients et responsables et les ouvrir à la profondeur et à la richesse de la foi catholique.
  • On veillera à un juste équilibre entre les temps d’échanges et de débats et les temps d’enseignements.
  • On recherchera l’ouverture à la beauté en multipliant les ouvertures sur l’art sous toutes ses formes. Parmi celles-ci, on insistera sur le théâtre et toutes les activités scéniques afin de favoriser l’expression personnelle.

4.4 Développement personnel

  • Les activités doivent être pour les jeunes un véritable moment de vacances et de détente. On veillera à leur laisser de larges temps libres. On favorisera les activités échelonnées leur permettant de choisir eux-même leur rythme.
  • On valorisera l’accompagnement personnel du jeune par un adulte de son choix, sur la base du volontariat, de la complète liberté et de la stricte confidentialité.

4.5 Développement social et citoyen

  • La vie collective est le premier outil pour permettre au jeune de prendre conscience de sa responsabilité vis à vis du groupe et de chacun individuellement. On favorisera autant que possible une organisation par équipe qui facilite la prise de parole individuelle, le travail en commun et la responsabilité. Les équipes doivent ainsi être à la fois des lieux d’échanges, de débat, mais aussi de service du groupe.
  • L’éducation à la citoyenneté est une priorité. On sensibilisera les jeunes aux grandes problématiques de notre société en recherchant la multiplicité des points de vue, en suscitant la prise de parole et en respectant la diversité des opinions.
  • On suscitera et valorisera les initiatives des jeunes, en sollicitant leur avis et en se mettant à l’écoute de leurs suggestions. Au besoin, on saura modifier le programme d’activité pour faire droit à ces propositions
  • Le directeur et les animateurs accorderont à priori toute leur confiance aux jeunes. Ils veilleront à expliquer leurs décisions. Hors les règles de sécurité qui devront être énoncées clairement et appliquées strictement, on veillera à ne pas multiplier à l’excès les règles en invitant les jeunes à une attitude responsable, cohérente avec l’Évangile.
  • On valorisera les amitiés en respectant les affinités des uns et des autres. Ces liens pourront être mis au service du groupe en leur confiant des missions ponctuelles.

4.6 Développement spirituel

  • Chaque projet pédagogique comprendra un volet spirituel détaillant les objectifs propres à ce projet et les moyens mis en œuvre, en précisant si ces activités sont pour tous ou si elles sont facultatives. Pour respecter la liberté du jeune et des parents, on les informera de façon adéquate avant qu’ils ne s’engagent. Pendant l’activité, on veillera de nouveau à respecter le chemin de chaque jeune en lui permettant de s’abstenir de participer à une activité s’il le souhaite.
  • On introduira les jeunes à la vie spirituelle en veillant à proposer l’Eucharistie et le sacrement de réconciliation et diverses formes de prière tirées du trésor spirituel de l’Eglise. Une attention particulière sera apportée aux temps de silence.
  • On veillera aussi à la croissance spirituelle des animateurs en leur faisant des propositions spécifiques, en leur laissant du temps pour la prière et en les sensibilisant à leur rôle privilégié de témoins de la foi auprès des jeunes.

 

Père Christophe Danset en accord avec les autres prêtres sur les camps.