Une retraite plaisir, qu’est-ce que cela signifie ?

Voilà l’expression étonnante d’Aurélia et Hortense pour définir le projet des retraites « 24h pour Dieu » qu’elles ont lancées depuis novembre dernier avec Détente & Prière Adultes.

Cela veut dire que tout doit être fait pour qu’on se sente bien. Cela se traduit dans une multitude d’attentions depuis la présentation des tables, l’ambiance intimiste, le soin apporté à la déco, la préparation des chambres, le choix du vin… Rien de luxueux dans tout cela. On ne vous propose pas une thalasso au Touquet. Certes la maison diocésaine de Merville a beaucoup de charme, mais ce n’est pas un palace cannois !  Mais tout est fait pour que cela soit cosy et chaleureux.

« 24 heures pour Dieu »

Les Retraites Détente et Prière  « 24 heures pour Dieu » s’adressent à des hommes et à des femmes qui ont des quotidiens bien remplis, un travail prenant, des enfant qui demandent de l’attention… Ils veulent prendre un temps pour Dieu, pour leur vie spirituelle, pour se poser, pour faire le point. Le créneau horaire à été choisi spécialement pour eux : du vendredi soir 19h au samedi 17h, cela permet de s’échapper de chez soi sans pour autant tout désorganiser. On peut placer les enfants chez papi et mamie ou chez des copains, et ils seront ravis de passer une soirée hors de la maison, mais on est auprès d’eux dès le samedi soir. C’est une petite pause spirituelle qui n’entraînera pas une masse de travail en retard.

Partage et silence

Une retraite plaisir, c’est une retraite où l’on échange et où l’on fait silence. C’est une retraite à laquelle on vient avec son conjoint, avec quelques amis, ou seul. On alterne les moments de convivialité, des topos et aussi des plages de silence pour prier, méditer, se reposer. De temps en temps,  des groupe de parole dans lesquels on n’exprime que ce que l’on a envie de dire, où l’on peut choisir de parler ou de se taire. C’est une fraternité dans laquelle on essaie de se porter les uns les autres dans la prière.

Révolution ?

Une retraite plaisir, en fait le concept est une petite révolution. Dans notre imaginaire catholique, la retraite est un moment d’ascétisme et d’austérité. Cela évoque pour nous le silence, le chant splendide d’un chœur de moine, la majesté d’une abbatiale… Quand nous pensons retraite, nous pensons à Jésus au désert jeûnant pendant quarante jours. Ici l’expérience qui est proposée est autre : c’est plutôt un séjour avec Jésus à Béthanie chez ses amis Marthe, Marie et Lazare. C’est à la fois les petits plats de Marthe, l’écoute du Seigneur avec Marie et les échanges avec les amis et les voisins de passage.

Pause spirituelle !

Une retraite plaisir, c’est aussi et d’abord une vraie pause spirituelle. Si le cadre est léger, c’est aussi un temps pour déposer parfois des choses très lourdes, pour prendre des décisions importantes, pour (re)découvrir sa vie spirituelle ou pour rendre grâce de tout ce qui nous a été donné.

Bref, faites-vous plaisir, venez vous faire du bien, venez vers le Seigneur, venez en retraite !